Un immense incendie ravage la jungle. Affolés, les animaux fuient en tous sens. 

Seul un colibri, sans relâche, fait l’aller-retour de la rivière au brasier, une minuscule goutte d’eau dans son bec, pour l’y déposer sur le feu. 

Un toucan à l’énorme bec l’interpelle : 

“tu es fou, colibri, tu vois bien que cela ne sert à rien”. 

“Oui, je sais” réponds le colibri, “mais je fais ma part”…