L'information coïncide avec les célébrations du 60e anniversaire de ce que Pékin nomme la «libération pacifique» du Tibet.

«La situation est de plus en plus répressive», a déclaré à Reuters Kirti Rinpoche, responsable du monastère qui vit en exil à Dharamsala, dans le nord de l'Inde.

«Les restrictions imposées au monastère et aux moines s'intensifient. La situation est réellement insupportable, les moines ne peuvent rien faire», a-t-il ajouté, précisant que les autorités chinoises n'avaient jamais procédé à autant d'arrestations. On ignore ce que les moines sont devenus, a ajouté le dignitaire, dont les dires sont invérifiables.

Un moine s’est immolé par le feu en mars

La tension est à son comble dans cette région du Sichuan peuplée de nombreux Tibétains depuis les violente manifestation qui se sont produites en mars 2008, avant les Jeux Olympique de Pékin.

Un moine de 21 ans s'est immolé par le feu le 16 mars à Aba. Au lieu d'éteindre les flammes, la police chinoise l'a roué de coups, suscitant l'indignation dans le monastère.

http://www.20minutes.fr/ledirect/728872/chine-300-moines-tibetains-arretes